Ils hurleront

Elles hurleront ces pauvres bêtes dont le funeste destin a calcifié les os.

Ils hurleront ces pauvres fidèles au clair de lune étincelant.

Les traques à l’aube traîtresse débuteront cinglantes.

Et celui dont le cœur contient des vœux sacrés

Jurant pourtant  mille fois aux intentions limpides

Portera  une mitre et une couronne d’épines

Et sera condamné, et sera condamné,

Regardera le ciel asséché par la honte,

Regardera les hommes et demandera des comptes.

Le silence grondera dans les sphères célestes;

Et l’humanité titubant sur la terre

Agonisera encore sans jamais disparaître.

Et ceux dont le front embrasse le sol brûlant

Voudront entendre encore le muezzin tremblant.

Ils hurleront qu’ils viennent pour propager la paix

Mais qui voudra  entendre cet affreux bourdonnement.

Le ciel une fois de plus violemment profané

Déversera des larmes en couleurs de pluie,

Lavant la face de l’homme barbouillé de sanglots,

Et ses mains ruisselantes de sang et de caillots

Agripperont la terre qui toujours est témoin

Des râles des victimes de l’orgueil des humains.

Ce jour de vieilles dames hurleront d’une même voix:

« Justice et mémoire pour tous nos sacrifiés ».

Marianne fera la manche le jupon déchiré;

L’ivrogne la débauchera comme une fille de joie.

Ce jour-là où la France notre patrie défunte

Emportera au diable laïcs, prêtres et pèlerins,

Il ne restera plus aucun homme de foi,

Il ne restera plus aucun homme de loi….

 

 

 

2 réflexions au sujet de « Ils hurleront »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *