Je suis Bagdad

Je suis Bagdad, autrefois j’étais belle et courtisée dans un ce harem sauvage et impitoyable, j’ai brillé.

Citée de la paix, j’ai enfanté palais et mille et un artistes au cœur généreux, ma renommée n’avait d’égal que mon charme imparable.

J’ai connu des heures de gloire, mon aura couchée sur un parterre de soie, les voyageurs aguerris venaient à moi, hypnotisés par mes atours.

Princesse infortunée, on m’a attaquée mais j’ai gardé en mon sein la force de me relever.

Princesse déchue, humiliée et éventrée, je n’ai plus rien à donner, alors on se détourne de moi et qui se souvient de la sublime Bagdad aux multiples secrets en langue perse ou en langue arabe.

Je suis Bagdad, pauvre mendiante aux sublimes haillons, tu détournes le regard de ma chair ensanglantée. Enlaidie par la haine, enlaidie par la guerre, je resterai Bagdad…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *